Morage




 
Vie du forum


Event en cours

Rumeurs
• La neige qui tombe, doucereuse et froide, couvre les traces des monstres qui au creux de la nuit se cachent. Des disparitions sont signalées, en nombre suffisant pour que la population en entende parler et que l’inquiétude plante ses insidieuses griffes dans le cœur des habitants. Des cadavres sont retrouvés à l’aube, vidés de leur sang, malgré la vigilance de la milice des Veilleurs. Les vieilles légendes vampiriques auraient-elles décidé subitement de se rappeler aux vivants ? En savoir plus ?
• Il paraît que la célèbre et bien connue mercenaire aux cheveux d'albâtre Erha Damfays souffre d'un inconvénient conséquent. En effet, des bruits courent concernant les passagers clandestins qu'Erha transporterait avec elle. Des morpions !
• Les Veilleurs ont rapporté avoir été témoins d'une activité suspecte le long des côtes Moragiennes. Des débris d'un navire porté disparu ont refait surface, et la sombre silhouette d'un grand vaisseau sans pavillon a été aperçue à plusieurs reprises ! Prudence matelots !

Partagez | 
 

 Veine Windsong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur

Veine Windsong
Messages : 36
Points : 6148
Race : Humaine
avatar

Veine Windsong

"Entends-tu, toi aussi, le cris de ce monde ?"



Fiche d'identité
• Âge : 23 ans
• Race : Humaine - maudite.
• Sexe : F
• Orientation sexuelle : Pas intéresée
• Groupe : Noblesse
• Profession : Oracle
• Statut : Célibataire
• Maîtrise de la magie : Compagnon
• Maîtrise du combat : Néant
• Armes de prédilection : /
• Lieu de vie (la cité de Morage, ou les environs) : Morage, dans le quartier Nord.


Caractère
Élevée pour devenir la voix et le réceptacle d'un ancien Dieu, Valtar, Veine a reçut une éducation de qualité. La secte qui l'a vu naître est sans doute une des organisations les plus secrètes de tout le royaume quant bien même rois et reines font appellent à leurs dons depuis des générations. Ainsi, il lui a fallut très jeune connaître l'étiquette, le protocole et toutes les règles de savoir-vivre sur le bout des doigts. Cette formation qui l'a longtemps privé de liberté a rendu Veine curieuse, avide de liberté et d'aventure.
Sa vie si close, si frustrante elle ne veut qu'une chose : la détruire pour bâtir quelque chose d'autre. Bien sûr, comme toute personne de haut lignage ou associé à ce genre de milieu, la jeune femme a un goût prononcer pour les belles choses, le confort mais possède aussi beaucoup d'a priori sur les bas milieu qu'elle n'a jamais eut l'occasion de côtoyer. Prisonnière de ses rêves de liberté et de la réalité de sa situation, elle ne peut qu'espérer que son petit monde se voit chambouler par quelque chose ou quelqu'un.

Sa position confortable dans la société de Morage lui apporte tout ce dont elle a besoin, mais elle n'en ai pas pour autant capricieuse : Doroon, son ami d'enfance et garde du corps n'a de cesse de réprimander la moindre attitude allant dans ce sens. Oracle du seigneur du quartier nord de la ville, elle jouit d'une existence paisible malgré la malédiction qui la frappe et la ronge petit à petit. Cette fatalité, elle n'y pense plus. Du moins c'est ce qu'elle essaye de faire croire au monde qui l'entoure, la perte progressive et inexorable de ses cinq sens lui est douloureux. Découvrir le monde est impossible si l'on ne peut rien toucher, voir, sentir, goûter ou entendre. Secrètement, elle essaye de se battre contre cette fatalité qui est à l'origine même de son statu d'Oracle.

Farouche et prompte à répondre à la moindre agression ou brimade, Veine peut-être vu comme une bien-pensante ou une redresseur de tort. Le fait qu'elle soit quasi-muette rend les choses difficiles, mais la jeune femme ne supporte pas les injustices. Cette attitude qui peut paraître, de prime abord, vindicative à le don de la mettre dans beaucoup de situations inconfortables, heureusement que la protection que lui accorde son Seigneur sauve sa tête à chacune de ses incartades.

D'une nature joviale et avenante, elle sait être une parfaite dame de court lorsque le désir lui en prend. Les intrigues politiques ? Très peu pour elle. La secte de Valtar étant de toute façon connu pour sa grande neutralité, puisque ces derniers envoies leurs pupilles un peu partout dans le monde si on leur en fait la demande.


Physionomie
Veine est une sorte de mythe à la cours. Peu de gens reçoive l'honneur de pouvoir la rencontrer. Ainsi, bon nombre de rumeurs circulent à son propos. Certains disent qu'il s'agit d'une vieille femme, d'autres d'une créature si laide que le Seigneur la cache aux yeux du monde. La réalité est tout autre.

Ravissante comme un bouton de rose, la jeune oracle possède un charme juvénile indéniable. Cette image de femme enfant est renforcer par un corps longiligne aux formes discrètes. Mais cela l'avantage puisqu'elle n'est ni grande, ni petite. Veine aurait put être la jeune fille de village la plus banal qui soit si le culte n'avait pas déclenché quelques changements physiques plus que notables. Rousse à l'origine, au fil des années passant à servir Valter, ses cheveux sont devenus argentés et ses yeux, trop grands et trop haut pour son visage, autrefois bleu roi, se sont voilés, signe qu'un peu plus chaque jour la cécité avance pour la plonger dans un monde d'obscurité.


La voix a été la première chose don Valtar l'est privée. Vous rêviez de voir de ces lèvres pulpeuses, un son enchanteur sortir ? Pauvre fou. Des souffles rauques et déchirant, voilà tout ce que vous aurez. Parler lui est difficile, mais pas impossible. Veine s'exprime principalement à l'aide d'une tablette de cire qu'elle fait lire à ses interlocuteurs.

Le culte de Valtar impose aux oracles de se vêtir de rouge. Ainsi, toutes les tenues qu'elle possède, de la simple robe de voyage à la plus belle pièce de sa garde-robe seront dans des teintes et des camaïeux de cette couleur. Carmin, sang, brique... Ce n'est pas la couleur qui lui sied le mieux au teint, mais c'est ainsi. A son grand damne, Valtar condamnant la vanité, elle ne porte jamais le moindre bijoux. Contrairement à beaucoup de dames de la cours qui possèdent colliers et bracelets, Veine, elle n'a même pas les oreilles percées.
Malgré l'absence de parure, elle demeure un modèle d'élégance  à cause de son excellent maintient. Son apparence peut facilement paraître hautaine, puisqu'elle a toujours la tête haute et le regard droit, mais dans ce monde, la moindre faiblesse visible est une plaie béante et saignante qui attire les prédateurs ainsi que les charognards.


Histoire
« Oh, Valtar ! Dieu tout puissant, accorde moi ta sagesse, que ta voix parle au travers de ma bouche. Accueille moi dans ton cœur et je t'offrirai ma vie, ma voix, mon sang, mon ouïe, ma vue, mon goût, mon toucher et mon olfaction. » Ce vœux, c'est a l'âge de cinq ans, avec un léger tremolo dans les paroles, que Veine l'avait prononcé.

Née dans le luxe du temple d'un Dieu oublié, Valtar, elle avait été choisie parmi tout un tas d'autres orphelins, pour être l'une de ses avatars. Aujourd'hui, même si bon nombres d'hommes et de femmes de pouvoirs ont aidés a bâtir la légende des glorieux Oracles, la tribus des Valtarian n'a pas toujours été autant respectée des grands de ce monde.
La légende dit que pendant de longues années, lors d'un temps dont personne ne peut se souvenir, les adeptes du culture de Valtar ont été chassés et persécutés. Condamnés à une vie d’exode et de misère, le cercle vicieux prit fin lorsque le Miracle eut lieu. Le tout puissant descendit sur terre sous la forme d'une jeune femme aux cheveux blancs et aux yeux aveugles. De sa langue rappeuse et sombre, l'avenir se dévoila à tous ceux qui offrirent protection et le repas au peuple de croyant.
La première oracle était ainsi née. Suivies de bien d'autres. Les cadeaux et la prospérité apporté par les oracles, permirent au peuple de s'installer, loin des capitales et des villages, là où le ciel frappe l'horizon et où personnes ne sauraient venir troubler le culte de Valtar. Pourtant, la légende survécu et même si l'on oublie le nom de ce peuple, le souvenir des oracles à la chevelure de lune et aux yeux voilés demeura.

Veine est une élue de Valtar. En échange du don de voyance, elle lui donnera tout. Sa vie et tout ce qui la compose, jusqu'à ce qu'il ne reste plus la moindre chose en elle. Ce destin, elle ne veut pas l'accepter. Jamais. Mais pourtant, de sa langue d'enfant, les mots sacrés ont été prononcés. Le réalisait-elle à l'époque ? Non. Faire plaisir à ceux qu'elle voyait comme des parents était alors plus fort que tout. Ce jour là, elle n'avait pas été seule, d'autres enfants comme elle, avait prêté serment.
Au nom de quoi ? L'avarice que les anciens des Valtarian appelle la tradition, le devoir. Mais surtout pour la gloire d'une lignée qui s'éteint doucement, lentement inexorablement. L'héritage est une vaste question, que laisse-t-on au monde après notre mort ? Un nom, une image, parfois des empires. Les anciens, eux, ont choisis de laissez une légende. Celle de leur peuple, mais aussi de leurs oracles.

A partir de ce jour, l'enfance de Veine fut rythmée par de multiples  cours. Une éducation stricte composée de langues, de danses, d'étiquettes et de politique. Comme tous les gamins présent ce jour-là, à sa majorité, elle allait être envoyée, contre paiement dans la demeure d'un Seigneur préalablement choisi par les anciens. Une vie orchestrée comme un papier à musique, sans que le moindre imprévu puisse venir pimenté son existence. Bien sûr, il y eut des moments de joies et de rire, des bêtises et des folies, mais la majorité trouvèrent comme écho le froid des adultes ou la morsure du bâton.

Devenir femme, devenir une adulte... Une épreuve sur plusieurs années, durant laquelle la jeune femme avait vu sa chevelure flamboyante devenir terne et neigeuse tandis que son corps évoluait pour se transformer en autre chose. Un instrument de charme, de séduction mais aussi un précieux atout pour l'espionnage. Encouragés par les anciens, tous les jeunes oracles connaissent vite l'amour charnel, de gré ou de force. Connaître son corps, connaître le corps de l'autre pour mieux servir son futur Seigneur. Ces dernières années de formations, Veine n'en garde pas un bon souvenir. Elles ont le goût du regret.

C'est à l'aube de ses dix-huit printemps qu'on la mit en selle pour la première fois. Direction la cité de Morage où un noble de la cité, avait fait l'acquisition d'un des oracles Valtarian et ce, pour une somme rondelette. . Déjà presque muette à l'époque, elle avait découvert le monde lors d'un périple qui avait duré près de 4 mois avec son ami d'enfance et garde du corps, Doroon. Toutes les merveilles qu'on lui avait alors cachées car elles étaient impies, s'offraient à elle. La musique, la joie d'un feu de camp et d'un bon repas. Le charme sans pareille d'une nuit à la belle étoile – quand bien même cela lui brisait le dos. 

Morage n'était pas du tout la ville que la jeune femme avait espéré. Sale, sombre, pleine de complots et de danger. Elle-même, dés son arrivé, en avait fait l'amère expérience. Arrivés en pleine nuit, Doroon avait décidé qu'il valait mieux pour eux de s'arrêter dans une auberge afin de regagner le château du noble dans la journée. Durant cette halte, la jeune femme fit la connaissance d'un elf noir, Reyes. Ils avaient discutés toute la nuit et, pour la première fois de sa vie, Veine rencontrait quelqu'un qui semblait pouvoir lui offrir la liberté qu'elle avait tant recherché.  Malgré ses manières peu rassurantes, elle avait accepté de passer volontiers une journée en sa compagnie pour découvre la ville.

Au petit matin, juste après que l'oracle se soit glissé hors de l'auberge, Veine fut arrêtée. Doroon avait été exécuté dans la nuit. Quant à elle, elle fut sauver de la pendaison in extremis grâce à Reyes, rencontré de la veille. La jeune femme était resté quelques jours dans le repère de son sauveur et elle commençait à s'intégrer plutôt bien à cette nouvelle communauté, malgré le deuil et l'amertume d'avoir perdu son seul et unique ami.

Mais l’événement de l’exécution hâtive avait fait grand bruit dans la cité et c'est avec un panache sans pareil, un acte de propriété signé par l'ordre des Valtarian et une bourse pleine, qu'Ysodor de Nolvedienne était venue chercher sa propriété. L'elf noir et ses compagnons n'avaient eut d'autres choix que de la laisser partir, au grand damne de Veine qui se voyait déjà mener une vie de bohème aux côtés de cette étrange communauté de voleur et de saltimbanques.

Depuis cet événement, une année de déception s'était écoulée. Veine avait choisit de ne plus quitter la demeure du noble, ne sortant de sa chambre que pour les repas, les convocations ainsi que les bals et fête données au château.

Au travers de sa fenêtre, elle ne peut qu'espérer, qu'un beau jour, elle trouvera la force de briser ce petit monde de verre. Ou qu'on le fasse pour elle.


Entre vous et nous
• Pseudo : Miel
• Âge : 24 ans.
• Comment avez-vous découvert le forum ? : X: j'étais là depuis le début ou presque...
• Quelque chose à ajouter ? : Murmure ♥


 
Veine Windsong
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiche d'île] Royaume de la Veine (ex-Baterilla)
» À fleur de peau [pv la fille aux cheveux roses]
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ZOÉ&ALEXIANE ► until the very end l J7
» Détente aux Sources...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morage ::  :: Validation :: Fiches validées-
Sauter vers: