Morage




 
Vie du forum


Event en cours

Rumeurs
• La neige qui tombe, doucereuse et froide, couvre les traces des monstres qui au creux de la nuit se cachent. Des disparitions sont signalées, en nombre suffisant pour que la population en entende parler et que l’inquiétude plante ses insidieuses griffes dans le cœur des habitants. Des cadavres sont retrouvés à l’aube, vidés de leur sang, malgré la vigilance de la milice des Veilleurs. Les vieilles légendes vampiriques auraient-elles décidé subitement de se rappeler aux vivants ? En savoir plus ?
• Il paraît que la célèbre et bien connue mercenaire aux cheveux d'albâtre Erha Damfays souffre d'un inconvénient conséquent. En effet, des bruits courent concernant les passagers clandestins qu'Erha transporterait avec elle. Des morpions !
• Les Veilleurs ont rapporté avoir été témoins d'une activité suspecte le long des côtes Moragiennes. Des débris d'un navire porté disparu ont refait surface, et la sombre silhouette d'un grand vaisseau sans pavillon a été aperçue à plusieurs reprises ! Prudence matelots !

Partagez | 
 

 Lully

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur

Lully'Ss
Messages : 22
Points : 5899
Race : Demi-Elfe
avatar

Lully'Ss

Ce qui compte, ce n'est pas le jeu que tu as en main mais le jeu que ton ennemi se figure que tu as.”



Fiche d'identité
• Âge : 77 ans
• Race : Demi-Elfe
• Sexe : Féminin
• Orientation sexuelle : Les mâles
• Groupe : Plèbe
• Profession : Serveuse au Rideau Rouge, intermédiaire
• Statut : Célibataire
• Maîtrise de la magie : Maîtrise en magie blanche (en particulier manipulation de l'esprit et illusions), Apprentie en magie rouge
• Maîtrise du combat : Apprentie
• Armes de prédilection : Dague et dagues à lancer
• Lieu de vie : Morage - Quartier Nord


Caractère
Joueuse est le premier terme qui me vient à l'esprit. Cela se lit sur son visage mutin. C'est ainsi qu'elle se retrouve sans cesse dans des situations des plus périlleuses, mais je pense que c'est ce qui l'amuse finalement beaucoup. Et comme elle le dit souvent : 'On ne joue pas si on est pas prêt à perdre'. De plus, son impatience et son impétuosité la pousse toujours à prendre des risques inconsidérés mais sa détermination et surtout son orgueil ne lui laisse pas d'autre choix que de s'en tirer.
Bien qu'elle sache qu'elle ne peut compter que sur elle-même, et qu'elle est tout à fait capable de se débrouiller toute seule. C'est un animal sociable qui adore la compagnie de ses congénères, ce qui la rend plutôt naïve, elle a tendance à accorder facilement sa confiance, enfin dans les limites du raisonnable, car, bien qu'elle ne l'admettra jamais, le sentiment d'abandon est sa plus grande peur. Sa technique contre la souffrance est la colère, et sachez que sa rancune est tenace, mieux vaut ne pas croiser sa route si vous l'avez trahi, ni celle de ses amis, peut-être vaut-il mieux quitter la ville.
Mais rassurez-vous, restez dans ses bonnes grâces et vous ne trouverez personne à qui faire plus confiance qu'a elle. Elle ne sait pas mentir ni jouer la comédie, on peut lire ses émotions sur son visage comme un livre ouvert, mais elle sait garder les secrets comme personne quitte à mettre sa propre vie en danger, se cacher derrière son masque de confiance en soi et d'ironie.
Point de vue de Zenicus, Vieillard attendri (sachant que Zenicus à toujours raison)


Physionomie
Au loin, j'aperçus la silhouette menue de la femme que j'attendais se détacher à l'horizon. La lumière du soleil couchant soulignant ses formes féminines que son manteau de cuir moulait à la perfection et mettait très agréablement en valeur. Alors qu'elle arrivait à ma hauteur, je fis en sorte de passer le plus inaperçu possible, à peine m'eut-elle dépassé, j'entrepris de la suivre, sa large capuche camouflait son visage mais sa démarche naturellement sensuelle, toute féline était reconnaissable, tout comme la cambrure de ses reins ou son port de tête bien droit. Là où sa petite taille inspirait la fragilité, son attitude confiante démontrait que ce n'était pas du tout le cas. Tout à mon observation attentive de ses hanches voluptueuses, je fus surpris par une charrette qui se retourna sur le chemin, pas elle. Elle évita une des roues qui s'était détachée avec une habilité et une souplesse déconcertante, continuant son chemin comme si rien ne pouvant l'en détourner. Le temps que je me relève moi-même, je la perdus de vue, courus un court instant arrivant à intersection d'une ruelle où je la retrouvai.
Elle fit retomber sa capuche sur ses épaules avant d'ouvrir la porte, libérant une masse de boucles d'un rubis profond, la lumière du crépuscule rehaussait sa chevelure d'un cuivré chatoyant. Ma brusque arrivée la fit se retourner sur moi, son regard perçant se plongeant dans le mien, je me perdis un instant dans l'ambre ardent de ses yeux en amandes. La couleur de ses iris ressortaient d'autant plus que sa peau était d'une pâleur de nacre. Je devais la fixer avec insistance car elle me gratifia d'un sourire en coin d'un air amusé et un brin enjôleuse avant de rentrer à l'intérieur et me refermer la porte au nez, me laissant un moment pantois. Je gardais gravé le visage très fin et droit de la demi-elfe dans ma mémoire. Pourquoi étais-je sensé la suivre déjà ?
Témoignage d'un espion peu utile


Histoire
Vous voulez entendre mon histoire ? Vous ne pourrez ne vous en prendre qu'a vous si vous vous endormez.

Je suis la fille d'une noble elfe de Morage et d'un mercenaire méconnu. Attention, il s'agit d'un récit d'un romantisme à vous en tirer des larmes. Le bandit, sans foi ni loi, entreprit d'enlever une jeune fille de noble lignage contre une rançon au montant formidablement démesuré. Mais charmer par l'incommensurable beauté de l'elfe, il rafla son argent et sa virginité. Naquit de cette aventure une bâtarde demi-elfe qui ne connue jamais ni sa mère ni son père. Moi.
Cela paraît peut-être mal commencé, mais je ne m'en suis pas si mal sortie. Je fus recueillie par un gentil couple d'artisans du quartier nord, elle était couturière et lui forgeron, ils ne pouvaient pas avoir d'enfants, alors il me traitèrent comme si j'étais de leur propre chair. Je vous passerai les détails de cette vie on ne peut plus banale, si ce n'est peut-être mes amitiés peu fréquentables qui me dirigèrent vers la voie qui sera la mienne mais sans qui je n'aurais sans doute pas survécu. Ma mère tomba malade mais garda le silence, son orgueil  faisant passer sa douleur en dernier plan, elle finit par succomber. Mon père, était bien trop occuper à la forge et j'étais devenus un poids pour lui, alors je revins de moins en moins souvent chez moi, passant le plus clair de mon temps dans la rue avec mes amis. J'en vins finalement au vol comme il fallait si attendre, j'étais plutôt douée rapide et agile comme une anguille mais en grandissant je ne passais plus aussi facilement inaperçue, surtout auprès des hommes. Je m'attaquai à Virrente. Mauvaise idée mais qui aurait pu croire qu'un homme pareil puisse être aussi vif. Il trouva sa bourse et des bijoux sur moi, mais ne me dénonça pas.
En fait, il m'engagea arguant qu'il n'est pas acceptable d'envoyer une beauté pareille en cellule. Évidemment je me retins d'éclater de rire à ces mots, je n'étais pas vraiment en position de le détromper. Il est temps de vous présenter Virrente. Virrente tient différents établissements de divertissement dans Morage, une ou deux tavernes dont une dans les Bas-fonds, et surtout le Rideau Rouge, Maison de Jeux et de Plaisir où les nobles et les bourgeois venaient prendre du bon temps. On est bien loin de la maison de passe aux filles vulgaires et bagarres alcoolisées mais sans être guindé pour autant. Je devins donc une des courtisanes du Rideau Rouge. Changement plutôt contraignant pour moi qui n'avait pas  l'habitude de me forcer à faire quoi que ce soit, et dans ce travail, nous n'avons pas vraiment le choix du client. D'autant que je me suis toujours considérée comme une comédienne très médiocre mais c'est là que mes talents rentre en jeux. Combien d'hommes se sont retrouvés à me payer une passe qui n'eut lieu que dans leur tête. Je commençais à être vraiment douée à ce jeu-là.
Vous ais-je parlé de Zenicus ? Ce vieillard rabougris à la barbe blanche aussi longue les années qu'il a dus vivre était un grand habitué du Rideau Rouge, enfin du bar et des tables de jeux, il était bien trop vieux pour les chambres. Il s’avéra qu'il était aussi, un maître mage, aux astuces aussi sournoises que techniques, et bien qu'il refusa toujours de me dire comment il sut pour mes dons, il s'évertua à partager ses compétences. Avec plus ou moins de succès mais le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il est tenace.
Ma carrière de courtisane prit fin après quelques années de services. Tombant sur le plus gros secret de Virrente, la fin des passes était le prix de mon silence, une mauvaise expérience dont je garde des séquelles visibles sur mon dos m'ayant définitivement calmée. Je ne m'en doutais pas à l'époque mais avec ce que je sais maintenant, il devait bien m'apprécier car on ne fait pas chanter impunément Virrente, il a le bras long, très long. Il se trouvait que le Rideau Rouge était un lieu propice à toutes sortes d'échanges et Virrente mettait un point d'honneur à satisfaire ses clients. Ils n'avaient qu'a demander et il leur trouvera tout ce dont ils souhaitent. Que ce soit légal ou non. Souvent non d'ailleurs. Objets de contrebande, drogues, contrat, … Virrente avait un large éventail de relations, des riches clients qui trouvaient plus sécurisant de passer par l'intermédiaire de Virrente, aux fournisseurs des Bas-Fonds qui voyait en lui un passeur fiable.
Le besoin d'argent m’entraîna à retravailler pour Virrente, officiellement, j'étais serveuse au Rideau Rouge, officieusement je lui servais de coursière, ou je m'occupe de régler les problèmes. Au fil du temps, mon rôle prit de plus en plus d'importance, et la plupart des relations de Virrente commençaient à me connaître. Ce que j'aimais dans cette activité, était la diversité des personnes que l'on peut rencontrer, c'est ainsi que je découvris mon talent pour les langues que je pus expérimenter tout au long des dizaines d'années qui suivirent.

Et voilà où j'en suis. Si vous avez des questions, oubliez.


Entre vous et nous


• Pseudo : Niz'
• Âge : 23 ans
• Comment avez-vous découvert le forum ? : Partenariat je crois :)
• Quelque chose à ajouter ? : Nope :)


Voir le profil de l'utilisateur http://morage.forumactif.org

Murmure
Messages : 287
Points : 6136
Race : Archiliche
avatar
Hello et bienvenue une nouvelle fois ! Ta fiche est-elle terminée ? 8D



Il est parfois difficile de distinguer l'homme de la légende qui l'entoure.

Voir le profil de l'utilisateur

Lully'Ss
Messages : 22
Points : 5899
Race : Demi-Elfe
avatar
Oui oui :) Je suis toujours à la recherche de mes fautes mais le fond y est :)

Voir le profil de l'utilisateur http://morage.forumactif.org

Murmure
Messages : 287
Points : 6136
Race : Archiliche
avatar
Pas de problème côté fautes, il y en a certes quelques unes, mais ça arrive à tout le monde. En attendant, je te valide o/ j'aime beaucoup l'espion inutile, et j'ai envie d'en apprendre davantage sur Virrente. 8D Tu peux toujours éditer ta fiche si tu souhaites continuer ta correction. :)


Validation
La cité de Morage t'ouvre officiellement ses portes. Tu peux dès à présent choisir une habitation et trouver un partenaire de jeu ou bien encore ouvrir les chroniques de ton personnage. Bon jeu parmi nous ! ♥




Il est parfois difficile de distinguer l'homme de la légende qui l'entoure.

Voir le profil de l'utilisateur

Lully'Ss
Messages : 22
Points : 5899
Race : Demi-Elfe
avatar
Merci beaucoup :)
Je passe à la suite du coup :)

Voir le profil de l'utilisateur http://covensecrets.forumactif.org/

Nyphitys Sombrespoir
Messages : 31
Points : 5970
Race : Banshee
avatar
Bienvenue ! Et félicitations pour ta validation !


Contenu sponsorisé

 
Lully
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thunder only happens when it's raining. |Luigi/Lully|
» Les Artistes [8/9]
» Drink me ~ [Défi d'Halloween - Lully Lin]
» Lullaby, Lully... Lalalala~
» Jouer pour adoucir les mor... moeurs. || J.B. Lulli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morage ::  :: Validation :: Fiches validées-
Sauter vers: