Morage




 
Vie du forum


Event en cours

Rumeurs
• La neige qui tombe, doucereuse et froide, couvre les traces des monstres qui au creux de la nuit se cachent. Des disparitions sont signalées, en nombre suffisant pour que la population en entende parler et que l’inquiétude plante ses insidieuses griffes dans le cœur des habitants. Des cadavres sont retrouvés à l’aube, vidés de leur sang, malgré la vigilance de la milice des Veilleurs. Les vieilles légendes vampiriques auraient-elles décidé subitement de se rappeler aux vivants ? En savoir plus ?
• Il paraît que la célèbre et bien connue mercenaire aux cheveux d'albâtre Erha Damfays souffre d'un inconvénient conséquent. En effet, des bruits courent concernant les passagers clandestins qu'Erha transporterait avec elle. Des morpions !
• Les Veilleurs ont rapporté avoir été témoins d'une activité suspecte le long des côtes Moragiennes. Des débris d'un navire porté disparu ont refait surface, et la sombre silhouette d'un grand vaisseau sans pavillon a été aperçue à plusieurs reprises ! Prudence matelots !

Partagez | 
 

 Julise de MorteLune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur

Julise de Mortelune
Messages : 43
Points : 5901
Race : Changeforme
avatar

De Mortelune Julise

Citation ou musique thème



Fiche d'identité
• Âge : 24 ans.
• Race : Humaine (Changeforme)
• Sexe : Féminin
• Orientation sexuelle : Bisexuelle
• Groupe : Milice
• Profession : Veilleuse
• Statut : Célibataire
• Maîtrise de la magie : Maître
• Maîtrise du combat : Inconnue.
• Armes de prédilection : Aucune, elle n'y touche pas.
• Lieu de vie : Cité de Morage


Caractère
Son courage ne connaît de limite mais cela forme aussi son principal défaut. Les moments arrivent, il lui faudrait mieux faire demi tour pour éviter les pires désagréments. Pourtant, la prudence lui reste mystérieuse et sa résolution prend le dessus. Ne jamais reculer, ne jamais céder à sa faiblesse. Toujours, ses mots résonnent en son esprit et guide son comportement à travers les différentes épreuves de sa courte existence.

Combiné à son sens de l'ordre et sa volonté d'atteindre sa vision utopique de Morage, Julise s'épanouit dans son métier même si de nombreuses complications lui font perdre espoir mais toujours sur une courte durée. Son optimisme revient souvent à charge et la maintient dans les difficultés.

Malgré ses bons côtés et sa dévotion, tout n'est pas parfait. Certains emploient des moyens extrêmes pour arriver à leur but, un but qui pourrait très bien être un monde idéal. Il s'avère donc important de faire remarquer la plus sombre partie de cette jeune femme qui se donne les ressources nécessaires à réalisation de ses désirs aussi fourbes soit elle. La honnêteté représente une futilité dont on doit se débarrasser pour évoluer en tant qu'être.

Pour en terminer, la solitude prend souvent le dessus sur le reste. Habituée à rester seule dans des coins plus ou moins isolés, n'avoir de contact avec autrui pendant une longue durée ne la dérange que peu, au contraire, ces instants restent les plus appréciés par l'humaine. Cela ne veut dire que son rapport avec les individus autres est mauvais. Il faut savoir doser ses réactions et bien qu'elle sache se montrer sociable, sa patience possède de trop nombreuses limites pour la laisser interagir trop longtemps.


Physionomie
Loin de ce que les murmures d'autrui ou les rumeurs sur la veilleuse peuvent vous raconter, sa toilette ne se trouve négliger quand de rare occasion. Mais, il arrive qu'après une longue patrouille, quelques poursuites de voleurs mineurs dans les rues de Morage, on la remarque bien plus au vu de la sueur dégoulinante, de ses habits déchirés et de sa chevelure emmêlées qu'au début où son apparence se dévoilait dès plus correct.
En tant qu'être humain, l'immortalité échappe à Julise mais sa jeunesse rattrape l'ensemble et l'épargne des misères indésirables engendrées par le temps. Jeune, en plein possession de ses moyens, voilà, une bonne façon de résumé la demoiselle. Assez grande de taille pour sa race, elle n'atteint non plus des sommets mais cela lui suffit amplement pour s'harmoniser à sa morphologie svelte et sa gracieuse démarche.

Sa fierté réside en sa longue et soignée chevelure ébène si semblable au plumage d'un corbeau mais en de très rares occasions déplaisantes, il arrive que celle ci se retrouve attachée afin de pas gêner. Les sombre mèches arrivant dans le regard azuré de l'humaine peuvent vite se révéler contraignante, et autant sa fierté puisse la ravir, son devoir passe avant son plaisir. Son plaisir, ses désirs. Si tout pouvait se réaliser d'un simple claquement de doigts, la changeforme changerait son petit nez qu'elle trouve bien grossier. Mais, tout se rattrape et ici, ses lèvres pulpeuses relèvent le tout pour donner un semblant de beauté son visage, taché en son centre.

Peu de choses restent à être dévoiler sur son corps mise à part peut être une poitrine, trop imposante qui dans l'idéal de Julise n'aurait été guère plus visible que celle d'un homme. Ses membres bien trop fins comme sa taille, lui donnent un aspect fragile dont elle se passerait sans soucis mais il faut croire que mère nature ne l'appréciais pas assez pour en faire une femme forte et respectable. Toute fois, cela ne veut dire que la jeune femme rejette sa condition et cela se dévoile notamment par sa façon de s'habiller, de simples robes longues sombres dans des tissus souvent à prix modestes car cela ne vaut le coup de dépenser pour ce qui finira dans une poubelle. Elles sont assez évasées en leur bas pour lui permettre un minimum de liberté. Souvent sa poitrine se cache sous une couche de tissus s'arrêtant juste à sa limite et sa taille serrée afin de la mettre en valeur. Même si les couleurs clairs et vifs lui déplaisent, il arrive que des teintes rougeâtres apparaissent dans son habillement. Il ne faut oublier la cape, la protégeant du froid.


Histoire
Une enfance heureuse dans le quartier nord, au côté d'une mère aimante et dévouée au bien être de sa fille, ainsi tout a commencé. Âgée d'un peu plus d'une dizaine d'années, ses souvenirs ne remontent plus loin et même en cherchant à ne très nombreuses reprises ses origines, tout lui resta et lui reste encore fermé. Elle ne sait si son existence, se déroula toujours au sein de Morage ou si, auparavant, son foyer se trouvait ailleurs. Si un jour, un père s'était imposé, qui pouvait il être, l'aimait il? Au fil des années, ne se laissant plus apprivoiser par la découverte de ce qui se cachait d'ailleurs le brouillard entourant son passé, il devint alors sans importance et son véritable vie prenait réellement sa place.

Enfant solitaire, les autres l'approchaient mais Julise n'y se mêlait jamais, restant dans son coin, convaincue que seule sa propre personne lui était nécessaire à vivre et évoluer en tant qu'être humain. Les seules raisons qui la poussait à sortir dans la rue, à se balader à travers la cité, restait sa curiosité et sa mère bien que cette dernière jugeait bon de ne jamais la laisser s'éloigner. On ne savait qui traînait dans les rues et ce qui pouvait arriver à une enfant seule, livrée à elle même. Ainsi, les mises en garde contre des dangers et le manque d'occupation la poussèrent à s'intéresser d'avantage à la milice, alors âgée d'une quinzaine d'années.

A voir les veilleurs protéger cette ville, instaurer un ordre et protéger les plus faibles, sa voie se dévoila à ses yeux. Entrer dans la milice. Mais, dans ce but, fallait il déjà posséder les capacités nécessaires. Encore jeune, elle ne s'était alors jamais vraiment orientée vers une chose ou une autre, laissant les imprévus guider son quotidien, l’ambitieuse adolescente ne savait par où commencer pour accéder à son but. Loin d'abandonner face à de maigres difficulté, ce fut sa mère qui se renseigna pour son enfant et l'orienta par la suite vers la magie sous prétexte qu'elle conviendrait mieux à une jeune femme qu'un art brutal comme le combat qui m'amènerait aussi plus rapidement à sa perte. Cela ne s’arrêtait là, comme sa fille, elle se trouvait être une changeforme et jugea ainsi que cela s'appropriait bien plus à sa progéniture qui maîtrisait de manière correct sa forme totémique du corbeau. Mais, on ne l'apprend pas d'un claquement de doigts et trouver un maître resterait une tâche ardue et longue.  

La patience porte toujours ses fruits. Au fil des années, ses paroles ne restèrent veine et un instructeur remarqua la jeune femme alors qu'elle passait ses journées à la bibliothèque, assise à la même place, à étudier les maigres théories offertes par les livres. N'ayant rien ni personne pour l'aider, Julise se laissait donc à apprendre et en retirer le maximum. Loin d'être une grande aide, aucune base lui permettant d'atteindre un niveau correct de s'y trouver, pourtant, les histoires contaient l'intéresser. Les limites franchies, les points de non retour, une trop grande soif de pouvoir ou encore des craintes d'un entourage méfiant voir même les exploits accomplis, tout méritait attention pour progresser dans ce vaste domaine inconnu.

Donc, ce maître magicien, excellant dans la magie verte et plus particulièrement les éléments, posa son dévolu sur l'humaine. Sans vraiment chercher d'élève, l'assiduité de cette dernière le fascina et le poussa à se renseigner d'avantage à son sujet. Très vite, il tomba sous son charme et la prit ainsi sous son aile.
L'apprentissage dura sept longues années où elle n'eut guère le temps d'esquiver la tâche. Avec son but en tête, même si le désir d'abandonner naquit et prit de l'ampleur à bien des reprises, jamais, elle n'alla jusqu'au bout de ses mauvaises pensées et termina avec succès à ses vingt trois ans. Peu après, la jeune femme se présentait à la milice et réussit à y entrer. Toute jeune recrue, quelques mois se sont écoulés depuis son adhésion.

Entre vous et nous


• Pseudo : J'en ai pas o/
• Âge : 19 ans
• Comment avez-vous découvert le forum ? : Top-Site !
• Quelque chose à ajouter ? : J'adore, c'tout. *^*


Voir le profil de l'utilisateur

Julise de Mortelune
Messages : 43
Points : 5901
Race : Changeforme
avatar
Coucou °^°.

Les fiches sont loin d'être mon point fort mais j'espère au moins que cela vous conviendra.
Celle ci est terminée bien que je n'en sois pas satisfaite, surtout au niveau de l'histoire que je n'ai réussi à retranscrire comme je l'aurais désiré.

Sur ceux, bonne journée c:

Voir le profil de l'utilisateur http://morage.forumactif.org

Murmure
Messages : 287
Points : 6156
Race : Archiliche
avatar
Hey hey ! Bienvenue à toi Julise. :D

Je te rassure, cette fiche convient parfaitement, et je te valide donc de ce pas ! Tu pourras te rattraper en rp, je suis moi-même détestée par les fiches et leur rédaction, comme beaucoup de gens je pense. xD En tout cas, l'histoire est parfaitement lisible, et aucun élément ne gêne sa compréhension. :) La seule question qui me reste est que je ne suis pas sûre d'avoir compris quel est l'animal totem de Julise. xD


Validation
La cité de Morage t'ouvre officiellement ses portes. Tu peux dès à présent choisir une habitation et trouver un partenaire de jeu ou bien encore ouvrir les chroniques de ton personnage. Bon jeu parmi nous ! ♥




Il est parfois difficile de distinguer l'homme de la légende qui l'entoure.

Voir le profil de l'utilisateur

Julise de Mortelune
Messages : 43
Points : 5901
Race : Changeforme
avatar
Je suis rassurée alors que cela convienne et aussi au niveau de l'histoire! Enfin, merci pour l'accueil et la validation! *-*


Contenu sponsorisé

 
Julise de MorteLune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Mortelune.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morage ::  :: Validation :: Fiches validées-
Sauter vers: