Morage




 
Vie du forum


Event en cours

Rumeurs
• La neige qui tombe, doucereuse et froide, couvre les traces des monstres qui au creux de la nuit se cachent. Des disparitions sont signalées, en nombre suffisant pour que la population en entende parler et que l’inquiétude plante ses insidieuses griffes dans le cœur des habitants. Des cadavres sont retrouvés à l’aube, vidés de leur sang, malgré la vigilance de la milice des Veilleurs. Les vieilles légendes vampiriques auraient-elles décidé subitement de se rappeler aux vivants ? En savoir plus ?
• Il paraît que la célèbre et bien connue mercenaire aux cheveux d'albâtre Erha Damfays souffre d'un inconvénient conséquent. En effet, des bruits courent concernant les passagers clandestins qu'Erha transporterait avec elle. Des morpions !
• Les Veilleurs ont rapporté avoir été témoins d'une activité suspecte le long des côtes Moragiennes. Des débris d'un navire porté disparu ont refait surface, et la sombre silhouette d'un grand vaisseau sans pavillon a été aperçue à plusieurs reprises ! Prudence matelots !

Partagez | 
 

 Jed Ventnuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur

Jed Ventnuit
Messages : 18
Points : 5245
Race : Humain
avatar

Ventnuit Jed

“Sois brigand, sois voleur, mais ne cesse pas d'être juste.”



Fiche d'identité
• Âge : 38ans
• Race : Humain
• Sexe : Masculin
• Orientation sexuelle : Bisexuelle avec une préférence pour les femmes.
• Groupe : Noblesse
• Profession : Voleur et tueur à gage principalement mais le bougre s'adonne à toutes sortes d'actes illicites qu'il serait trop long de lister ici.
• Statut : Célibataire
• Maîtrise de la magie : Aucune maîtrise de la magie
• Maîtrise du combat : Maître à la dague et à l'épée ainsi que le combat à main nu.
• Armes de prédilection : Dague et épée bâtarde.
• Lieu de vie : Bas fonds


Caractère
Est-ce qu'un homme se connaît réellement soi-même ? Bah, ouais je pense. 38Ans que je me regarde dans la glace, et au final, ça fait pas si longtemps que j'accepte de me regarder chaque matin droit dans les yeux en me disant que j'ai enfin réussi à faire quelque chose de ma vie. Je suis dangereux comme mecton, ça je le sais, et j'en joue pas mal. Je sais que ce monde, et plus particulièrement cette ville, se comporte souvent comme une vieille pute. On te dit ce que tu veux entendre. Moi on me dit la vérité. Je suis pas un bavard, ni un grand sentimental. Quand on est dans ma position, mieux vaut ne pas trop en dire, pas trop en montrer. J'ai passé la plus grande partie de ma chienne de vie à me faufiler dans l'ombre, en loucedé si tu vois ce que je veux dire. C'est devenu une seconde nature, je montre quasiment jamais mon visage. Question de sécurité, d'effet de surprise aussi. Quand un galeux me doit un peu d'thune et qu'il se rend pas compte que je suis en face de lui dans la foule c'est tordant, à se taper l'cul par terre j'vous dit !

Que dire de plus… J'aime utiliser ma cervelle avant les armes, si je me suis fait autant de pognon et une telle réputation jusqu'à maintenant c'est pas simplement en égorgeant à tout vas ! Je peux dire que je suis intelligent comme type, en tout cas au dessus de la moyenne des pouilleux des bas fonds et du quartier sud. En clair, j'aime ce que je fais. J'ai pas choisi cette vie mais elle me correspond. Je suis pas un connard fini non plus. Quand une pauvre mère ou qu'une bande de gamins esseulés viennent me demander deux trois ronds je les donnent sans hésiter, j'aime aussi quand le respect qu'on me donne n'est pas dû qu'à la peur. Merde quoi, je suis pas une bête.
D'ailleurs, contrairement aux autres voleurs du coin je suis un gars assez patient, c'est une qualité de naissance je suppose. J'ai aussi une vilaine manie qui fait que quand j'enlève mes gants, je tripote sans arrêt ma bague que j'ai à l'auriculaire droit. J'ai essayé d'arrêter de le faire mais je m'en rend même pas compte. Au moins personne pourra me la chouraver.


Physionomie
Je pense pouvoir dire que je suis assez banal comme type. Je mesure dans le mètre soixante dix pour un bon 70kilos. J'ai un visage assez creusé avec des pommettes saillantes et des yeux qui donnent l'impression d'être en dedans. J'ai les yeux marrons foncés, presque noirs. Des cheveux auburns et coupés court, trop long c'est chiant et pas pratique dans mon activité. De toute manière mon visage on s'en fout, je le cache souvent sous un tissu noir qui monte jusqu'au dessus de mon nez. Par contre mon corps c'est une autre affaire.

Un corps d’athlète, sculpté par une vie passé dans la rue à crapahuter et à me battre pour casser la croûte. Puis l'entraînement aussi, quand je me suis mis à manier l'épée et la dague il a fallut que je sculpte un corps qui soit à la fois puissant et agile. En tout cas, j'ai p'têtre pas le visage d'un Apollon mais mon corps j'en suis assez fière, à faire rougir un elfe. D'ailleurs je marche un peu comme eux, d'une façon à la fois rapide et très légère, on sent que je suis un putain de voleur à la base. Je porte la plupart du temps un semblant d'armure. Tout du moins au jambes aux bras et pour le torse. J'ai récupéré des morceaux d'une armure faite dans un métal très léger et assez flexible qui me gêne pas. Pour le reste, c'est du tissu, noir bien entendu. Comme ma cape à capuche que je garde toujours sur moi, noir elle aussi.  

Je porte constamment des gants pour cacher mes deux vilaines cicatrices. Souvenir d'un poignard qui ma carrément traversé les deux mains. Pour finir le tableau je porte mes deux dagues à la ceinture et je me trimballe mon épée bâtarde dans son fourreau, accroché dans le dos sous ma cape. L'effet de surprise j'vous dit, l'effet de surprise...

Histoire
Le tableau était parfait. Une taverne de la zone portuaire, de nuit, des ivrognes de partout et quelques putains pour assouvir les passions des marins trop longtemps restés en mer. J'attendais au comptoir, depuis un moment maintenant, je portais pas mon bandeau sur le nez ni ma capuche. Personne ne me connaît, qui ferait gaffe à ce type accoudé au comptoir et qui demande rien à personne. Odeur de tabac, d'alcool et de sueur embrume la pièce. Un brouhaha constant habite la salle qui baigne dans une douce chaleur dû au feu de cheminée qui brûle au fond de la pièce. Le patron vire un poivrot, une putain monte à l'étage avec un client, le tableau et parfait j'vous dit !
Deux types à une table non loin de moi étaient en train de discuter de l'ombre des quartier sud, l'assassin, le voleur, le criminel ! Jed Ventnuit, moi quoi. Je les écoute, j'aime entendre parler de moi. Narcissique ? Non ! Curieux je dirais.

-Putain n'empêche, ce type il sort d’où d'après toi ?
-Bah, c'était un mioche paumé des quartier sud au départ, comme la moitié des bandits de c'foutu pays !
-Comment qu'tu sais ça toi ?
-Tout le monde le sait ! Sa daronne est morte en couche et son daron c'était un ivrogne fini qui devait du pognon à qui il aurait pas dû ! Le gamin avait six ou sept ans quand y s'est fait buté dans une taverne des bas fonds.
-Putain, tu m'étonne qu'il a du se d’emmerder seul !

J'esquissais un sourire, pour le moment, l'histoire était juste. Ce genre d'histoire se répand plus rapidement qu'une chaude pisse dans un bordel dans cette ville. Je me souvenais pas avoir raconté ça à quelqu'un, mais tout le monde était au courant, je décidais de les laisser continuer, voir jusqu'où ils pouvaient détricoter le fil de ma vie.

-N'empêche, comment il a appris tout ça ?
-Tout ça quoi ?
-Bah, le vol, l’assassinat, le combat, la magouille !
-Bah au départ tout seul, pour bouffer, puis il a rencontrer le vieux Dasril…
-Qui ?
-Un type qui était mercenaire. Le gars avait barouder au quatre coin du monde avant se poser à Morage pour sa retraite. Un gars dangereux, un combattant, un tueur né.
-Et ?
-Et bah, un jour le Ventnuit repère Dasril dans une rue des bas fonds, il se décide à lui piquer sa bourse tu vois.
-Le con…
-Ouais, car le Dasril à senti sa main lui palper le côté. Il chope Ventnuit, le traîne devant tout le monde dans les rues tu vois. Il l'amène dans une taverne, lui plaque les deux mains l'une sur l'autre et il lui plante son poignard en travers, cloué à la table j'te dit !
-Putain !
-Ouais comme tu dit. Sauf que le Ventnuit lâche pas une larme tu vois ! Un gamin de 14 ou 15 ans qui baisse pas les yeux et qui fixe le Dasril d'un regard noir ! Les deux mains accrochés à la table !
-Et ? Il a fait quoi le Dasril ?
-Bah il a enlevé le poignard et il a pris le gamin sous son aile. Puis à partir de là, plus aucune nouvelle. Y paraît qu'ils ont vadrouillé au quatre coins du royaume et que le type lui a appris tout ce qu'il savait sur le combat, le vol, le meurtre.
-Putain…

Bordel, les deux types étaient bien renseignés. Je savais que cette histoire circulait de partout en ville, mais pas avec autant de détails. J'enlevais mon gant droit et commençais à toucher ma cicatrice, ainsi que ma bague à l'auriculaire, seul souvenir du vieux Dasril. Un simple anneau en argent, sans fioriture ni gravure tape à l'oeil. La vieille carne ! Dur, insensible, et pourtant quand il est mort il ma embrassé sur le front, comme un père le ferait. J'ai une espèce de boule au ventre à chaque fois que je pense à lui. C'était un père, une mère aussi, tout à la fois. Il ma appris tout ce qu'il savait. Je pense à lui souvent, il ma enseigné un code, je l'oublierais pas le vieux salaud.

-En tout cas, le Ventnuit depuis des années il fait régner sa loi, il touche du fric sur les ventes du marché noir, sur les putes. Il touche un peu du butin des vols, des assassinats, et lui même il continue à en faire !
-Bah, tu sais j'ai entendu des choses pas mal aussi. Il aide les plus pauvres du quartier sud, il donne du pognon de temps en temps.
-Ouais, le pognon qu'il touche des tables de jeu, même la dessus il palpe le salaud !
-Y tient les quartiers sud tranquille, c'est déjà ça.
-Pfff, j'ten foutrais moi, au trou que j'lenverrais, avec tout la ramassis d'immondice qui habite Morage.

Ah ! La vieille rengaine, des marins bourrés qui commence à philosopher sur le bon vivre d'une société. Les péquenaud je vous jure. Toujours à gueuler sans jamais comprendre. Je suis une force d'équilibre dans cette ville. Si on veut de moi à la table du conseil c'est pas pour rien. Je suis la face caché de cette ville, sa majorité silencieuse.
Les deux mecs avaient plus rien à dire après ça. Ils ont continués de se saouler jusqu'au matin. Moi j'étais venu pour rien. Ma cible s'était pas pointé, j'avais fait une erreur, ça m'arrive pas souvent. Je suis reparti vers Morage en pensant à ma vie. Tout un tas de gens dans cette ville pensent me connaître car ils ont entendu deux trois bouts de mon histoire. Les cons, mieux vaut qu'ils ne sachent pas tout, ils en feraient des cauchemars.  




Entre vous et nous


• Pseudo : Raskar
• Âge : 23
• Comment avez-vous découvert le forum ? : Top
• Quelque chose à ajouter ? : J'arrive vraiment pas à redimensionner mon avatar, si quelqu'un pouvait m'aider avec ça se serait cool. Sinon le forum à l'air vraiment bon et l'univers ma fait penser à celui de la compagnie noire de Glen Cook ! J'ai pas rp depuis quelques années mais je passais souvent sur les top forum voir si il y en avait d'intéressant et je vous et trouvé.


Voir le profil de l'utilisateur http://morage.forumactif.org

Murmure
Messages : 287
Points : 6136
Race : Archiliche
avatar
Coucou ! Est-ce que ta fiche est terminée ? o: Je n'ai jamais lu la Compagnie Noire, mais les livres sont sur ma liste ! 8D Contente que le forum te plaise. ♥ (et bienvenue officiellement en passant... xD)

Edit : Et j'ai adoré ta fiche ! Du coup, je te valide en espérant que tu te plaises longtemps parmi nous. :) Envoie-moi un mp lorsque tu sauras quel rang personnalisé tu souhaites, je te le ferai, et je m'occupe de ton avatar de ce pas. o/


Validation
La cité de Morage t'ouvre officiellement ses portes. Tu peux dès à présent choisir une habitation et trouver un partenaire de jeu ou bien encore ouvrir les chroniques de ton personnage. Bon jeu parmi nous ! ♥




Il est parfois difficile de distinguer l'homme de la légende qui l'entoure.

Voir le profil de l'utilisateur

Jed Ventnuit
Messages : 18
Points : 5245
Race : Humain
avatar
Merci beaucoup! Hâte de rp moi!

Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Malartic
Messages : 21
Points : 5950
Race : Demi-orc
avatar
Un fan de la compagnie noire ** Rebienvenue !


Contenu sponsorisé

 
Jed Ventnuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morage ::  :: Validation :: Fiches validées-
Sauter vers: