Morage




 
Vie du forum


Event en cours

Rumeurs
• La neige qui tombe, doucereuse et froide, couvre les traces des monstres qui au creux de la nuit se cachent. Des disparitions sont signalées, en nombre suffisant pour que la population en entende parler et que l’inquiétude plante ses insidieuses griffes dans le cœur des habitants. Des cadavres sont retrouvés à l’aube, vidés de leur sang, malgré la vigilance de la milice des Veilleurs. Les vieilles légendes vampiriques auraient-elles décidé subitement de se rappeler aux vivants ? En savoir plus ?
• Il paraît que la célèbre et bien connue mercenaire aux cheveux d'albâtre Erha Damfays souffre d'un inconvénient conséquent. En effet, des bruits courent concernant les passagers clandestins qu'Erha transporterait avec elle. Des morpions !
• Les Veilleurs ont rapporté avoir été témoins d'une activité suspecte le long des côtes Moragiennes. Des débris d'un navire porté disparu ont refait surface, et la sombre silhouette d'un grand vaisseau sans pavillon a été aperçue à plusieurs reprises ! Prudence matelots !

Partagez | 
 

 Kaegen Althius, l'Immortel Déchu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur

Kaegen
Messages : 1
Points : 5200
Race : Humain Vampire
avatar

ALTHIUS Kaegen

"La vie... C'est ce qui survient pendant que vous vous attendiez à ce que d'autres choses se produisent, qui, elles, n'arriveront jamais."




Fiche d'identité
• Âge : 695.
• Race : Vampire de race humaine.
• Sexe : Homme.
• Orientation sexuelle : Hétérosexuel.
• Groupe : Indépendant.
• Profession : Mercenaire.
• Statut : Célibataire.
• Maîtrise de la magie : Néant.
• Maîtrise du combat : Maître.
• Armes de prédilection : Epée.
• Lieu de vie : Vagabond.


Caractère
Sous une tutelle stricte due à sa famille qui figurait parmi les tout premiers nobles établis en Ædoran, Kaegen se vit doté d'importantes capacités d'observation. Il pouvait déceler les moindres indices dans les expressions de ses interlocuteurs. Cela se révélait péremptoire lors de négociations avec les maisons nobles, la politique faisant partie d'un jeu réservé aux plus fortunés. Il apprit également à adopter un comportement digne de son statut, allant des simples manières aux discours grandiloquents et cela jusque dans ses moindres mouvements comme sa démarche. Il naquit en tant que noble et fut élevé tel quel.

S'il a été inculqué durant toute sa vie de cette nécessité à atteindre la perfection, il en est bien moins vrai lorsqu'il s'agit de ses propres aspirations. Toujours à viser le sommet afin de contenter ses géniteurs, animé par ce désir d'obtenir la fierté de son paternel ainsi que l'amour de sa mère, son esprit le priva à son insu de son ambition propre.

Aujourd'hui, il fait preuve d'un pragmatisme infaillible, préférant ne pas perdre plus de temps que nécessaire à tergiverser sur les éventuels bons et mauvais côtés des différents aspects qui se présentent à lui, chose qui n'a à ses yeux aucune valeur. Le contrôle sur toute chose, c'est là de provient son efficacité à remplir les tâches qui lui sont assignées à la perfection. Il vise en permanence à être le maître de lui-même, ne laissant pas les rares émotions qui lui restent dicter sa conduite, il fait preuve d'un contrôle de soi défiant les règles mises en vigueur par les différentes sociétés et cultures qui prirent racines à travers le temps sur le sol d'Ædoran ainsi que d'un sang froid impénétrable.

Il s'interdit toute émotion ou relation qui mettrait en péril sa façon de vivre, son existence même.

Physionomie
Au vu de son âge très avancé, il n'en demeure pas moins que son apparence cessa de vieillir lorsqu'il fut transformé en Vampire. Aux yeux du monde, il apparaît comme étant un homme approchant de sa trentaine. Un visage finement dessiné, perturbé par quelques traits rugueux de parts et d'autres. Une pilosité peu abondante constituée d'une simple barbe de trois jours entretenue avec soin. Il possède des cheveux noirs mi-longs atteignant son épaule. Ses yeux sont d'un bleu grisâtre évoquant un ciel finement couvert d'une couche de nuages. Il va sans dire qu'à son visage seul, il n'a aucune difficulté pour plaire à la gente féminine.

Haut de ses 1m88, il parvient à intimider sans peine, et de surcroît sans le vouloir, ses interlocuteurs qui peuvent sans mal deviner sous ses vêtements sombres une musculature plus développée que la normale.

Sa garde-robe fait l'objet d'un inventaire pour le moins sombre, allant du cuir noir à l'étoffe prestigieuse dans laquelle parade les nobles. Il possède également de nombreuses armures qui remplissent chacune d'entre elles une utilité propre à chaque occasion. D'innombrables armes blanches figurent dans sa panoplie d'armes, principalement des épées.

Histoire
Gros, très gros pavé incoming.

CHAPITRE I : UNE NOUVELLE ÈRE
Premier Jedane d'Octryûn, An 14 495.
Aux abords du Royaume de la Brèche.

Sous une pluie torrentielle, un bruit assourdissant et ponctuel autre que les gouttes s'abattant à même le sol se faisait entendre. Les pas lourds et lents ainsi que les hennissements des chevaux, le son d'un attelage en bois qui parvenait tant bien que mal à avancer de quelques mètres, c'était là tout un convoi en route. Ce dernier était constitué d'une vingtaine de carrosses toutes les unes derrière les autres tentant de rester sur le semblant de route qui se dessinait devant eux. La boue formée se révélait être l'ennemie de chaque être se trouvant dans cet attroupement.
Parmi tout ce groupe, une caravane se trouvant précisément au milieu du convoi se démarquait de par ses motifs luxueux ainsi que sa couleur dorée parsemée de rouge à divers endroits.
A l'intérieur, un homme et une femme, tous deux semblaient se trouver dans la moitié de leurs vingtaines. Leurs atours étaient luxueux, contrastant sans scrupule avec le reste de leur entourage.
En considérant les deux bagues qu'ils portaient chacun à leurs annulaires gauche, il était aisé de deviner de quelle nature était la relation qui les liait.
Le marié, lui, s'avérait être un grand homme incroyablement bien bâti, une longue barbe était présente malgré sa jeune apparence, c'était un homme de labeur à en juger par ses mains d'artisan rugueuses. Tandis que la femme, en revanche, représentait son exact opposé. Il était facile de croire que son visage avait été dessiné par l'Unique en personne tant sa beauté était invraisemblable. De longs cheveux châtains et soyeux transformait cette créature de rêve en un songe d'une vie que chaque homme désirerait l'obtenir par tous les moyens nécessaires.

Des sabots retentirent, à chaque galop, l'eau se faisait entendre comme si le cheval tentait de traverser un fleuve, preuve de la densité de l'orage qui s'était manifesté dans le ciel depuis d'interminables heures durant. Le cavalier arriva à hauteur de la prestigieuses caravane et cria d'une voix caverneuse.

« Sire, nous serons à destination dans moins d'une demie heure. Souhaitez-vous que l'on augmente la cadence ? »

L'homme dans le carrosse ouvrit la porte de son transport et acquiesça de la tête en direction du cavalier. Ce dernier se frappa le cœur du poing tout en inclinant légèrement sa tête avant de galoper hâtivement en direction de la tête du convoi. La porte se referma aussitôt dans un mouvement brusque pour ne pas permettre à l'eau de s'infiltrer à l'intérieur.
La femme, assise à côté de son mari, se pencha pour laisser sa tête reposer sur l'épaule de son bien-aimé. Elle murmura d'une voix presque inaudible, comme si elle voulait parler sans qu'on l'entende.

« Ghoryn, es-tu certain de vouloir me suivre... ? »

L'homme, dont le prénom fut dévoilé, entendit sa femme et décerna le doute dans sa voix si douce mais si faible.

« Alyna, tu sais bien que tes rêves sont les miens. Où que tu ailles, j'irais et très honnêtement... Je pense que ton idée est la bonne. Elle nous fera le plus grand bien. »

« Mais... Ton père... » essaya-t-elle de rétorquer.

« Mon père ne veut que mon bonheur et puis il n'est pas idiot. Il sait très bien que ses enseignements resteront gravés en moi à jamais. Je continuerai son travail, que ce soit à la capitale du Royaume ou ici, je poursuivrai son héritage. Ce même héritage que j'enseignerais à celui-ci... » répondit-il, approchant avec affection sa main du ventre rond de sa femme.

« Jure-moi que tu iras rendre visite à tes parents de temps en temps. Ton père est mourant, je ne pourrais jamais me pardonner de te l'avoir arraché à cause de mon égoïsme sans bornes, je sais à quel point tu respectes ton... »

« Alyna. » dit-il en lui coupant la parole.
« Tu es celle que j'ai décidé de suivre, ceci fut mon choix et uniquement le mien. J'irais rendre visite à mon père avant qu'il ne soit trop tard mais avant cela, je veux m'assurer que tout soit prêt lorsqu'il arrivera. » continua-t-il en faisant allusion à l'enfant qui s'apprêtait à venir au monde.

« Merci, Ghoryn, je suis sûre que tout sera parfait. » lui répondit-elle, esquissant un sourire radieux envers son époux.

Le convoi venait d'augmenter en vitesse.

Quatrième Mer'hane de Decirûn, An 14 495.
Nouveau Comté d'Althius.

Ghoryn, sur son destrier, galopa à travers le Comté à une vitesse fulgurante, poussant sa monture jusque dans ses derniers retranchements. Sa cape noire s'éleva au vent rejoignant la même position horizontale que ses cheveux. L'inquiétude se lisait sur son visage. Il faisait encore jour malgré le fait que la nuit menaçait d'envahir le ciel de ses ténèbres d'un moment à l'autre.

Il arriva à sa destination, se hâtant de descendre de son cheval. Il traversa à toute allure l'immense jardin qui arborait fièrement toutes les plus belles créations d'Æedoran parmi la flore. Le gigantesque espace naturel aux multiples couleurs faisait lieu d'entrée à l'époustouflante demeure des Althius. Leur château, celui faisant office de lieu principal du Comté d'Althius. Là où toutes les décisions étaient prises mais également là où demeurait Ghoryn & Alyna.

A l'entrée du bâtiment, une poignée de domestiques l'attendait. A l'instant même où Ghoryn entra dans leur champ de vision, ils le guidèrent précipitamment à travers les couloirs de l'édifice jusque dans une chambre précise. Au centre de celle-ci, un immense lit. Alyna était allongée dessus, entourée de servantes sélectionnées pour leur loyauté ainsi que leur efficacité. La porte de la chambre se referma aussitôt qu'il fut entré et il s'approcha de l'amour de sa vie, se jetant par terre, glissant sur les genoux jusqu'à arriver au chevet d'Alyna, il entreprit de lui tenir la main.

« Maîtresse Alyna a commencé ses poussées. » déclara l'une des servantes à l'attention de Ghoryn. Néanmoins, ce dernier ne tint pas compte des paroles de sa domestique, trop horrifié par l'expression de douleur qu'affichait le visage de sa douce. La voir dans cet état lui déchirait le cœur, des larmes coulèrent le long de ses joues. Il était désemparé face à une telle situation. Les cris d'agonie d'Alyna s'accentuèrent pour enfin se calmer lorsqu'elle sentit la poigne de son mari sur sa main.

« Tu es là...»

« Je me suis hâté de revenir à tes côtés aussitôt que j'ai appris la nouvelle.»

« Maintenant que j'ai vu ton visage, je suis apaisée. Laisse-nous je te prie. Je ne veux pas que tu me voies dans cet état. »

« Jamais je ne t'abandonnerais. » répliqua-t-il, serrant plus fort encore la main de son épouse.

Les cris reprirent à un volume bien plus élevé qu'avant, résonnant à travers le château. Alyna lança un regard significatif à Ghoryn, ce dernier comprit immédiatement qu'elle voulait absolument qu'il parte. Tiraillé entre son désir de rester à ses côtés  et celui de respecter son souhait, il s'était figé.
La chef des servantes, Thrynx, avait saisi l'ampleur de la situation et aida Ghoryn à se relever et l'escorta en dehors de la chambre avant de refermer la porte, laissant le maître des lieux livré à lui-même dans cet immense couloir dont les torches murales ne suffisaient pas à réchauffer son cœur glacé par l'effroi. Les heures passèrent, accompagnées par les hurlements incessants de sa femme.

Finalement, après ce qui lui avait semblé être une éternité, la porte de la chambre s'ouvrit de nouveau. Le visage de Thrynx apparut avec un grand sourire. Elle lui fit signe de rentrer. Ne trouvant plus la force de marcher, il dut rassembler tout ce qui lui restait afin de mettre un pas devant, puis un autre. Il revint au chevet d'Alyna et son regard se riva sur la serviette blanche que sa femme tenait dans ses bras d'une manière peu naturelle. Il comprit lorsqu'il aperçut la teinte rosée qui dépassait, il vit d'abord un minuscule pied. Ghoryn s'approcha doucement et découvrit pour la première fois son enfant. Ce minuscule être qui allait être le réceptacle de tout l'amour que ses parents avaient à lui offrir. Alyna parvint à sourire malgré le calvaire qu'elle avait subi quelques minutes auparavant et chuchota à l'attention de son bébé.

« Regarde, Kaegen, c'est ton père... »

Ghoryn sentit les larmes lui monter aux yeux une fois de plus et ne put les contenir . Il approcha ses mains de son fils et le prit dans ses bras, sous le regard aimant d'Alyna.

« Mon fils, Kaegen, tu seras le plus heureux des êtres en Ædoran... Et tu as fait de nous les parents les plus comblés du monde. »

Il le porta quelques minutes avant de le remettre dans les bras de sa mère. Ils regardèrent tous deux la bénédiction de leurs vies. Les yeux bleus de Kaegen commencèrent peu à peu à se fermer. L'enfant des Althius venait de s'endormir paisiblement dans les bras d'Alyna, baignant dans cet océan d'amour qui s'était déversé dans la chambre.

CHAPITRE II : SÉCLUSION VOLONTAIRE

Chapitre III : L'interdit incarné.

Chapitre IV : Jouvence imposée.

Chapitre V : Rupture de sang.

Chapitre VI : Une éclosion bienvenue.
Entre vous et nous


• Pseudo : Crimsonblight.
• Âge : 23.
• Comment avez-vous découvert le forum ? : Top site.
• Quelque chose à ajouter ? : Nope. Juste que j'ai hâte de commencer à RP avec vous ! =)


Voir le profil de l'utilisateur http://morage.forumactif.org

Murmure
Messages : 287
Points : 6126
Race : Archiliche
avatar
J'adore les gros pavés, mais ça, tu le sais déjà ! 8D

Bon courage pour ta fiche. ♥



Il est parfois difficile de distinguer l'homme de la légende qui l'entoure.

 
Kaegen Althius, l'Immortel Déchu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Immortel instant
» [Immortel] Manisca
» ❝Quelle est votre ambition dans la vie ? Devenir immortel et mourir.
» IMMORTEL ( AD VITAM )
» Mircea ◘ « Je ne peux pas mourir, je suis immortel et damné, comme les anges que Dieu a envoyés en enfer. Je suis un vampire. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morage ::  :: Registres :: Fiches en cours-
Sauter vers: