Morage




 
Vie du forum


Event en cours

Rumeurs
• La neige qui tombe, doucereuse et froide, couvre les traces des monstres qui au creux de la nuit se cachent. Des disparitions sont signalées, en nombre suffisant pour que la population en entende parler et que l’inquiétude plante ses insidieuses griffes dans le cœur des habitants. Des cadavres sont retrouvés à l’aube, vidés de leur sang, malgré la vigilance de la milice des Veilleurs. Les vieilles légendes vampiriques auraient-elles décidé subitement de se rappeler aux vivants ? En savoir plus ?
• Il paraît que la célèbre et bien connue mercenaire aux cheveux d'albâtre Erha Damfays souffre d'un inconvénient conséquent. En effet, des bruits courent concernant les passagers clandestins qu'Erha transporterait avec elle. Des morpions !
• Les Veilleurs ont rapporté avoir été témoins d'une activité suspecte le long des côtes Moragiennes. Des débris d'un navire porté disparu ont refait surface, et la sombre silhouette d'un grand vaisseau sans pavillon a été aperçue à plusieurs reprises ! Prudence matelots !

Partagez | 
 

 Ayline - Au service des bons payeurs et de son maître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur

Ayline
Messages : 20
Points : 4760
Race : Humaine (Change-forme)
avatar

Ayline

Cache toi aussi bien que tu le peux, tes secrets m'échapperont pas.



Fiche d'identité
• Âge : 25 ans.
• Race : Humaine (Change-forme)
• Sexe : ♀
• Orientation sexuelle : Pansexuelle
• Groupe : Esclave
• Profession : Celle désirée par son maître
• Statut (veuf, célibataire, marié, etc) : Celui désiré par son maître
• Maîtrise de la magie : Inexistante
• Maîtrise du combat : Apprenti
• Armes de prédilection : Dagues
• Lieu de vie (la cité de Morage, ou les environs) : Là, où son maître lui dit d'aller.


Caractère

Sers ton maître et dévoue toi à lui jusqu'à la mort.

Ses mots furent gravés en ton être. Au plus profond de toi. Jamais, tu ne te rebelleras. Jamais, tu t’enfuiras. Satisfaire les ordres de ton maître deviendront ton unique raison d'exister.
Encore une enfant, dans ta petite cage en fer, un homme te répétait ses mots. Te dressais par ses idées. Tu devais devenir la marionnette de celui qui t'achètera. Tu dévouerais chaque seconde de ton existence à lui.
Mais il faut croire que ses paroles ne t'atteignirent qu'en partie.
Par la suite, tu devins docile, tu te plias à ses volontés comme on te l'avais si bien appris mais. Un mais persistait. Tu restais toi même. Ta véritable identité ne s'effaçait pas sous la soumission. Tu ne trahissais pas ton maître mais agissais comme bon te semblait en son absence sans toute fois lui causer de tort.

L'espoir change un Homme mais pas toi.

A l'instant où tu eus compris qu'une possibilité existait d'obtenir la liberté, ton comportement ne dériva guère. Certes, tu désirais devenir libre, te défaire de ses années de servitude mais ça prendrait le temps qu'il faut. L'espoir naissait en ton être. Tu ne t'y consacrais totalement car malgré tout, une étrange affection existait pour cet homme mais jamais, elle ne serait jamais assez forte pour entraver ta future délivrance.

Tous les moyens sont bons si on a foi en notre cause.

Mise à part que tu aimais provoquer des conflits par ci et par là et que tu savais t'en sortir comme une grande, quand il s'agissait de ta cause, de ta liberté, qu'importe le moyen, tu agirais. Tes activités dégradantes ne t'attiraient souvent d'avantages d'ennuis mais jouer des charmes de ton corps n'était pas un secret pour toi alors que t'empêchait il de continuer sur cette voie?
Tu n'étais qu'une esclave. Une espèce inférieur. Tes droits étaient restreints. Ta vie reposait entre les mains d'un homme. Donc, tu te fichais du moyen tant que le résultat viendrait. Dans tous les cas, tu te laissais marcher sur les pieds et n'hésitait à grogner et mordre l'insolent dépassant tes limites.



Physionomie

Ton arme principal est ton corps. De ce fait, tu en prends soin et le cajole comme il le faut. Tu te considères comme belle mais tu le sais, tu n'es pas exceptionnelle.

Tu n'es pas très grande. De quelques centimètres à peine, tu dépasses le mètre soixante. Ton corps tout en finesse, tu possèdes quelques formes gracieuses au niveau des hanches malgré ta taille à peine marquée et ta poitrine discrète. Mais, tu n'en es pas moins féminine avec tes longues jambes blanches et ta démarche élégante qui ne vaut toute fois celle des nobles.

Les traits de ton visage sont fins et doux. A part une vieille blessure sur la joue, juste en dessous de ton œil gauche, on ne peut remarquer d'imperfection sur cette peau qui ferait des envieux par millier. Ton regard d'un si beau bleu ciel et souvent accentué d'une pointe de violet ne laisse non plus en reste.

Ensuite, vint ta chevelure platine. Tu ne l'apprécies guère, la trouvant bien trop clair à ton goût. Puis, ses mèches ne sont pas non plus dès plus facile à coiffer. Décidément, tu ne l'aimes pas et payerais cher pour changer mais il faudrait déjà que cela soit possible.

Pour finir, tu possèdes des vêtements basiques, des robes très simples et noirs pour la plupart. Après tout, ton maître te donne ses chiffons pour te vêtir et tu ne peux que t'en contenter. Puis, il arrive qu'en traînant dans la rue, tu trouves un vieux morceau de tissu au motif agréable et coloré. Ainsi, tu t'en sers comme châle pour te couvrir les épaules en des temps trop frais.

Histoire

La trahison.

Seconde fille de la fratrie, tu eus beaucoup de frères et de sœurs. Ton aînée, morte à ses six ans, fut le premier enfant, suivi de deux garçons pour arriver ensuite à toi. On te donna le prénom de la défunte. Dans tes souvenirs, ta mère semblait encore très attachée à elle, car elle possédait de nombreux objets lui ayant appartenu.

Tu ne pouvais y toucher. Personne ne le pouvait, même pas ton père. De plus, on te confondait souvent avec cet être mort, on le voyait à travers toi. Le malaise régnait quand tu retrouvais dans la même pièce que ta mère. De ce fait, tu t'éclipsais souvent pour t'occuper des plus jeunes et jouer avec eux. Oui, tu la fuyais.

Un soir, le sommeil t'échappa. Tu descendis à l'étage, te chercher un verre d'eau. Dans le salon, ils discutaient des problèmes financiers de la famille et des trop grandes dépenses de nourriture faites à cause de leur nombre d'enfants, bien trop conséquent. A ce moment, tu n'entendis pas plus. Tu n'entendis pas la suite. Qu'aurais tu fait si tu l'avais su à l'avance? Si tu savais que le lendemain, on t'emmènerait, un de tes grands frères et toi, au marché des esclaves pour être vendu? Te serais tût et aurais tu attendu? Ou alors, tu aurais choisi de t'enfuir avec lui? Ou même seule.. Même encore maintenant, la réponse t'échappe.

Et voilà, ton père vous faisait monter sur son cheval et prétexta une simple balade. Un dernier adieu à ta famille et vous quittiez la cité pour un endroit putride, un lieu où personne n'aimerait aller. Votre condition, votre destin tout entier changea au moment où votre père vous laissa lâchement entre les mains de ce marchand grassouillet au regard mauvais. Mais avant qu'il ne parte, tu lui crias, de ne pas vous vendre à lui, de vous récupérer.. Mais rien n'y fait. Ton frère te tenait la main. Tout ira bien, Ay. Tout ira bien. Ce fut les derniers mots qu'il ne put te dire avant votre séparation.

Une nouvelle vie.

Aujourd'hui, tu vis pour ton maître Abelin, avec lui. Depuis près de quinze années, tu exécutes ses ordres. Tu n'as jamais vraiment eu de période rebelle ni d'ennuis particulièrement importants avec cet homme. Mais, tu profites de certaines moments pour faire ce qui te plaît. Une mission d'observation? Tu prends quelques minutes, heures supplémentaires pour te balader dans la cité avec pour excuse qu'un homme louche parlait de lui et que ses intentions ne semblaient pas clair alors tu l'as suivi. Des fois, ça passe, d'autres non.
En plus de ça, tu cherches du temps pour tes extras et gonfler tes économies qui te serviront un jour à payer ta liberté. Tu en rêves, tellement. Mais cela n'est pas ton unique but. Tu désires aussi retrouver ton frère un jour et vivre librement avec lui, cet homme qui partage ta douleur.


Entre vous et nous


• Pseudo : Euh.. Ay suffira ici !
• Âge : Majeur, c'est sûr
• Comment avez-vous découvert le forum ? : Avec le temps, j'ai oublié
• Quelque chose à ajouter ? : Rien de spécial

Voir le profil de l'utilisateur

Silvënon Edlenôr
Messages : 18
Points : 4910
Race : Elfe Lycanthrope
avatar
Très beau vava' !~ Je te souhaite la bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche ^^.~

"Que la mer soit bonne avec toi et que ton passage soit aussi paisible que le son des vagues, hohoho !~"

Voir le profil de l'utilisateur http://morage.forumactif.org

Murmure
Messages : 287
Points : 6156
Race : Archiliche
avatar
Superbe avatar, c'est clair ! :D Bon courage pour ta fiche. ♥



Il est parfois difficile de distinguer l'homme de la légende qui l'entoure.

Voir le profil de l'utilisateur

Ayline
Messages : 20
Points : 4760
Race : Humaine (Change-forme)
avatar
Merci à vous deux *^*

Voir le profil de l'utilisateur

Abysse
Messages : 38
Points : 4880
Race : Non-Mort
avatar
Welcome une fois de plus. Et n'oublie pas que la Crypt corporation recrute :)

Voir le profil de l'utilisateur

Ayline
Messages : 20
Points : 4760
Race : Humaine (Change-forme)
avatar
Merci et c'est très gentil de ta part de le proposer mais non, vraiment, je suis très bien en vie c:

Voir le profil de l'utilisateur

Ayline
Messages : 20
Points : 4760
Race : Humaine (Change-forme)
avatar
Excusez moi du double post mais je préviens, j'ai terminé la fiche~

Voir le profil de l'utilisateur

Abysse
Messages : 38
Points : 4880
Race : Non-Mort
avatar
Huray !

Voir le profil de l'utilisateur http://morage.forumactif.org

Murmure
Messages : 287
Points : 6156
Race : Archiliche
avatar
Désolée du retard, je n'avais pas réalisé que la fiche était terminée... xD Jolie fiche en tout cas, je te souhaite bien du plaisir à jouer ce personnage. ♥



Validation
La cité de Morage t'ouvre officiellement ses portes. Tu peux dès à présent choisir une habitation et trouver un partenaire de jeu ou bien encore ouvrir les chroniques de ton personnage. Bon jeu parmi nous ! ♥




Il est parfois difficile de distinguer l'homme de la légende qui l'entoure.

Voir le profil de l'utilisateur

Ayline
Messages : 20
Points : 4760
Race : Humaine (Change-forme)
avatar
Pas de soucis, je n'ai pas attendu que ça o/

Merciiii ! ♥


Contenu sponsorisé

 
Ayline - Au service des bons payeurs et de son maître
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Selon l'écrivain Frank Laraque:Il n'y a pas de bons Duvalieristes
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» PJ, les bons coups VS les mauvais coups
» Avant de reprendre son service.. [Pv Fabien]
» INITE se met au service de Martelly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morage ::  :: Validation :: Fiches validées-
Sauter vers: