Morage




 
Vie du forum


Event en cours

Rumeurs
• La neige qui tombe, doucereuse et froide, couvre les traces des monstres qui au creux de la nuit se cachent. Des disparitions sont signalées, en nombre suffisant pour que la population en entende parler et que l’inquiétude plante ses insidieuses griffes dans le cœur des habitants. Des cadavres sont retrouvés à l’aube, vidés de leur sang, malgré la vigilance de la milice des Veilleurs. Les vieilles légendes vampiriques auraient-elles décidé subitement de se rappeler aux vivants ? En savoir plus ?
• Il paraît que la célèbre et bien connue mercenaire aux cheveux d'albâtre Erha Damfays souffre d'un inconvénient conséquent. En effet, des bruits courent concernant les passagers clandestins qu'Erha transporterait avec elle. Des morpions !
• Les Veilleurs ont rapporté avoir été témoins d'une activité suspecte le long des côtes Moragiennes. Des débris d'un navire porté disparu ont refait surface, et la sombre silhouette d'un grand vaisseau sans pavillon a été aperçue à plusieurs reprises ! Prudence matelots !

Partagez | 
 

 Heinrich Polognus Von Liesenberg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur

Heinrich Polognus
Messages : 5
Points : 3745
Race : Humain
avatar

Heinrich Polognus Von Liesenberg

"Si l'on ignore les règles, la moitié du temps elles se réécrivent tranquillement pour cesser de vous concerner. "



Fiche d'identité
• Âge : 26 ans.
• Race : Humain.
• Sexe : Masculin.
• Orientation sexuelle : Bisexuel.
• Groupe : Indépendant.
• Profession : Alchimiste.
• Statut : Célibataire.
• Maîtrise de la magie : Compagnon
• Maîtrise du combat :
• Armes de prédilection : Sorts et fioles de produits dangereux.
• Lieu de vie : La première auberge bon marché sur le chemin.


Caractère
Heinrich est sarcastique et provocateur. Il pense toujours être plus malin que son interlocuteur ce qui lui a joué des tours à maintes reprises. Il aime embrouiller ses futurs victimes en les baratinant, mais surtout, il aime s'écouter parler. Toujours enjoué et optimiste, pour lui rien n'est impossible tant qu'on y va à fond.

Heinrich se plait à semer la discorde chez les gens qu'il croise. Il en tire un certain plaisir et même parfois un bénéfice bien plus concret. L'agitation et la confusion l'amusent au plus haut point et il cherche toujours à envenimer la situation.

Physionomie
Heinrich est un jeune homme mesurant un bon mètre quatre-vingt. Errant depuis des années sur les routes, il est plutôt élancé. Son visage plutôt classique (un brun aux yeux marrons, mon dieu ...) est barré d'une fine cicatrice presque effacée au niveau de l’œil gauche. Il veut se donner des airs élégants et classieux mais ses longs vêtements en loques gâchent complètement son effet. Il porte assez souvent une capuche de mage et a toujours ses vieilles lunettes d'alchimie cassées sur le front.

Histoire

Heinrich Polognus Von Liesenberg en avait assez de servir de laquais pour le vieil escroc et soi-disant mage, chez qui ses parents l’avaient abandonné lorsqu’il était un jeune enfant.

Un beau matin il alla donc, pendant que son maître dormait encore, chercher dans l’atelier son nécessaire d’alchimiste, son livre de sorts, fourra le tout dans sa sacoche en s’enfuit.

L’année qui suivit ne fut faite que d’errances et de petits boulots d’alchimiste dans des villages miteux. Mais Heinrich n’avait hélas pas la fibre commerciale et les paysans arrivaient toujours à rogner sur les prix. Arriva le moment où, ne pouvant plus se payer ses ingrédients, l’ancien apprenti dû trouver une solution de secours.

L’hiver arrivait et Heinrich n’avait nulle part où loger pour la saison. Heureusement pour lui, le boulanger d’un village le prit en affection et lui proposa de l’héberger pour l’hiver en échange d’un coup de main. L’alchimiste accepta et tomba sous le charme de la fille du boulanger.
Les semaines passèrent tranquillement. Le travail à la boulangerie était épuisant mais au moins Heinrich était nourri et logé. Un beau jour, un nain se présenta à lui. Il lui demanda de lui concevoir une potion, ce qu’Heinrich refusa. Le nain lui proposa ensuite une bourse pleine d’or et, émerveillé par la perspective de recevoir tant d’or, le jeune mage accepta le marché. Le nain voulait un filtre d’amour, Heinrich lui assura que la potion serait prête pour la semaine suivante.

C’est trois jours plus tard, lorsqu’il aperçut devant la boulangerie le nain en compagnie de la fille du boulanger, que le déclic se fit dans la tête d’Heinrich. Le nain ne voulait pas utiliser le filtre sur n’importe quelle femme du village, il voulait l’utiliser sur la femme que lui-même courtisait. En rogne, il prépara son « plan ».

Le septième jour, le nain vint à la rencontre d’Heinrich pour récupérer le filtre et lui donner sa récompense. L’alchimiste donna à son client une fiole remplie d’un liquide jaunâtre en précisant bien que le nain devrait boire la moitié du filtre avant de faire boire le reste à sa « future bien-aimée ». Le nain partit de son côté, le filtre en main et Heinrich partit du sien, avec un sourire en coin.

Le nain revint bien vite et, fort mécontent du tour qui lui avait été joué, tenta de punir Heinrich à grands coups de hache. Las, l’alchimiste riposta et incendia accidentellement le bâtiment dans lequel ils se trouvaient. Les flammes se répandirent bien vite de toit en toit, ravageant le village sous les yeux de ses habitants, impuissants.

Recherché et détesté, Heinrich du prendre la fuite, abandonnant l’endroit qu’il avait considéré comme son nouveau foyer et la femme qu’il avait aimé. Il reprit la route, s’endurcissant au fil des ans, devenant de plus en plus retord et méprisant. Il avait trouvé un moyen de gagner sa vie à peu de frais : Passer de ville en village en vendant des flacons d’urine qu’il faisait passer pour de puissantes potions. Le temps que ses victimes se rendent compte de la supercherie, Heinrich était déjà dans le village suivant.
Hélas, l’alchimiste finit par s’attirer les foudres de plusieurs nobles du Royaume de la Brèche. Sa tête mise à prix dans le royaume, il dû à nouveau prendre la fuite. Morage l’attendait.

« Je ne sais plus pourquoi j’ai pris la route ou pourquoi j’arnaque les gens. Je sais seulement que j’aime ça. »
Entre vous et nous


• Pseudo : Howii.
• Âge : 24 ans.
• Comment avez-vous découvert le forum ? : Quel forum ?
• Quelque chose à ajouter ? : Toujours.



Si l'on ignore les règles, la moitié du temps elles se réécrivent tranquillement pour cesser de vous concerner.

Voir le profil de l'utilisateur

Liantë
Messages : 22
Points : 4015
Race : Vampire
avatar
Bienvenue sur le forum, cher vagabond ^^


“En politique le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal. ” - Machiavel

 
Heinrich Polognus Von Liesenberg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heinrich Bors (Guerrier-Mage de Malal)
» Geole numéro 8 : Heinrich
» Les voyages de Von Zismagen
» [Heinrich-Wolfram]Fuite vers l'ouest
» (Warhammer Next Gen) les enfants d'Halibel et Heinrich

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morage ::  :: Validation :: Fiches validées-
Sauter vers: